formation d'auxiliaire de puériculture

En tant que professionnel(le) de santé, l'auxiliaire de puériculture est autorisé(e) à dispenser des activités d'éveil et d'éducation et réaliser des soins d'hygiène et de confort pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l'autonomie de l'enfant, dans le cadre du rôle propre de l'infirmier et des actes spécifiques définis prioritairement pour l'infirmière puéricultrice, en collaboration et dans le cadre d'une responsabilité partagée.

Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

  1. Accompagner l'enfant dans les activités de sa vie quotidienne et sociale ; 
  2. Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences ; 
  3. Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel. 

 

Quels sont les soins réalisés par l'auxiliaire de puériculture ?

 Les soins ont pour but de répondre aux besoins fondamentaux de l'être humain. Dans le cadre de son référentiel d'activité, l'auxiliaire de puériculture concourt à deux types de soins, courants ou aigus : 

  1. Les soins courants dits « de la vie quotidienne » : L'auxiliaire de puériculture réalise les soins sous le contrôle de l'infirmier ou de l'infirmière puéricultrice. Les soins courants doivent permettre d'assurer la continuité de la vie dans une situation d'autonomie partielle et dans le cadre d'un état de santé stable, c'est-à-dire qui n'est pas sujet à des fluctuations, et constant, c'est-à-dire durable, qui ne varie ni ne s'interrompt. Pour qu'un soin soit qualifié de soins de la vie quotidienne, deux critères cumulatifs sont à respecter : - les soins sont initialement réalisables par la personne elle-même ou un aidant ; - les soins sont liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée. 
  2. Les soins aigus : L'auxiliaire de puériculture collabore avec l'infirmier ou de l'infirmière puéricultrice, à leur réalisation. Pour qu'un soin soit qualifié de soin aigu, trois critères cumulatifs sont à respecter : - les soins sont réalisables exclusivement par un professionnel de santé ; - les soins sont dispensés dans une unité à caractère sanitaire et dans le cadre d'une prise en soin par une équipe pluridisciplinaire ; - les soins sont dispensés durant la phase aigüe d'un état de santé

 

Contenu et organisation de la formation :

Rentrée le lundi 29 Aout 2022 à l’IFAP de Libourne, sur le site de l’institut de formation de Garderose. La formation :

  • 11 mois de formation répartis en 22 semaines de formation théorique et 22 semaines de formation clinique (stage) ; 3 semaines de congés.
  • 5 blocs de compétences comprenant 10 modules et 4 stages cliniques

En savoir + sur la formation d'auxiliaire de puériculture 

Des Allègements sont prévus pour la formation, si vous êtes titulaires de certains diplômes, mais ne dispensent pas de passer les épreuves de sélection. En savoir + 

Inscription à la formation - OUverture le 25 Mai 

  1. PRÉ INSCRIPTION EN LIGNE OBLIGATOIRE / Portail de pré-inscription aux concours d'entrée : https://www.pre-inscription.fr
  2. Téléchargement du dossier d’inscription en cliquant ici
  3. Le dossier téléchargé, est à compléter et à retourner (avec les pièces demandées) au plus tard le 11 Juin 2022, minuit, cachet de la poste faisant foi, à l’adresse de l’institut de votre choix.

Tout dossier sera à transmettre uniquement par voie postale, à l’adresse figurant sur la fiche descriptive de l’institut de votre choix. L’envoi en recommandé avec accusé de réception du dossier d’inscription est vivement conseillé.

Tout dossier incomplet, non conforme (illisible…), ou adressé après la date de clôture, ne sera pas traité (cachet de la poste faisant foi).

NOUS VOUS RAPPELONS QUE VOUS NE POUVEZ ENVOYER VOTRE DOSSIER QUE DANS UN SEUL INSTITUT  (Agen ou Bordeaux ou Libourne)

TABLEAU DES COMPÉTENCES d’auxiliaire de puériculture 

Nouvelles compétences à acquérir et leur évaluation, tableau récapitulatif à consulter ici.

 

La sélection

Dispositions générales  - Arrêté du 7 avril 2020 modifié par Arrêté du 12 avril 2021 .

La formation conduisant au diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture, est accessible, sans condition de diplôme par les voies suivantes :

  • La formation initiale ; 
  • La formation professionnelle continue sans conditions d’une durée minimale d’expérience professionnelle ;
  • La validation des acquis de l’expérience professionnelle. 

Les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date d’entrée en formation.

Aucun frais afférent à la sélection n’est facturé aux candidats.

 

Les épreuves de sélection 

La sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base d’un dossier et d’un oral destinés à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation. L’ensemble fait l’objet d’une cotation par un binôme évaluateurs composés d’une auxiliaire de puériculture en activité professionnelle ou ayant cessé celle-ci depuis moins d’un an et d’un formateur infirmier ou cadre de santé d’un institut de formation paramédical. 

L’entretien d’une durée de quinze à vingt minutes est réalisé pour permettre d’apprécier les qualités humaines et relationnelles du candidat et son projet professionnel (art.2 – arrêté du 7 avril 2020 modifié par arrêté du 12 avril 2021)

 Sous certaines conditons, certains candidats ne sont pas soumis à la sélection, en savoir +

A savoir

 Pour toute demande de renseignements relatifs à un handicap, un référent handicap et à votre disposition.

Contact : Mme Pignol Constance, 05 57 25 49 16, constance.pignol@ch-libourne.fr

 

 Conditions de report de scolarité selon l’arrêté du 7 Avril 2020 : 

 

"Le bénéfice d’une autorisation d’inscription dans l’une des formations visées au premier alinéa de l’article 1er n’est valable que pour l’année scolaire pour laquelle le candidat a été admis. Par dérogation au 1er alinéa, le directeur de l’institut de formation peut accorder, pour une durée qu’il détermine et dans la limite cumulée de deux ans, un report pour l’entrée en scolarité dans l’institut de formation :

  • Soit, de droit en cas de congé pour cause de maternité, de rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale, de rejet d’une demande de congé de formation, de rejet d’une demande de mise en disponibilité ou pour la garde d’un enfant de moins de quatre ans ;
  • Soit de façon exceptionnelle, sur la base des éléments apportés par le candidat justifiant de la survenance d’un évènement important l’empêchant de débuter sa formation. Tout candidat bénéficiant d’un report d’admission doit, au moins trois mois avant la date de rentrée prévue, confirmer son intention de reprendre sa scolarité à ladite rentrée. Les demandes de report de scolarité, accompagnées de leur justificatif, doivent parvenir à la Direction de l'Institut avant le jour prévu pour la rentrée  "

 

CONCOURS ET SÉLECTION

 

Réglement intérieur