Néonatologie Hôpital Robert BOULIN, Niveau 2

Présentation du service et de ses missions

Chef de service: Dr Caroline BEAU

L’activité de l’unité de néonatalogie repose sur l’accueil d’enfants prématurés à partir de 31 semaines d’aménorrhées et de nouveaux nés nécessitant des soins spécifiques. Il s’agit d’un service de niveau 2 B comprenant 12 lits (dont 3 box individuels) et 3 lits de soins intensifs.

Le service compte également 4 chambres parents-enfants et 2 chambres kangourous. Ce dernier mode consiste en une hospitalisation de l’enfant, au plus près de sa mère en chambre de maternité, sous la surveillance d’une puéricultrice. 

L’unité de néonatalogie de l’hôpital de Libourne s’inscrit dans le fonctionnement du « réseau périnat-aquitain ». Disposant d’une biberonnerie centrale, le service propose également le recueil de lait maternel personnalisé en coopération avec le lactarium de Bordeaux.

 

Consultez le Livret d'accueil de la néonatalogie

 

L’équipe

L’équipe pluridisciplinaire se compose de pédiatres expérimentés en néonatalogie, de puéricultrices et d’infirmières elles aussi expérimentées avec des compétences renforcées dans la prise en charge de la douleur (DU Douleur), de l’allaitement maternel (DU consultante en lactation humaine), dans l’évaluation et l’accompagnement de la mise en place des liens précoces (DU périnatalité) et la mise en place d’ateliers massage et portage (Diplômée AFMB)

Une psychologue est présente 2 jours par semaine au sein de l’unité. Il est également possible de faire intervenir une psychomotricienne ou un ostéopathe auprès des enfants. 

Selon les besoins,  l’équipe pluridisciplinaire peut se réunir également avec la puéricultrice référente de la Protection Maternelle Infantile de secteur (PMI) et le service social du Centre Hospitalier (liaison avec le secteur)  afin de préparer le retour à domicile des pré-sortants : une visite et un accompagnement personnalisé est systématiquement proposé suite à l’hospitalisation dans le service. 

 

L’organisation générale :

  • Les soins de développement

L’équipe du service de néonatalogie s’est inscrite dans une démarche réflexive centrée sur des soins bienveillants et bientraitants. Ce projet a pris corps autour du programme de soins de développement. Les soins de développement visent à lutter contre les conséquences néfastes des hyperstimulations environnementales liées au soin et ainsi, à réduire le stress du nouveau-né malade ou prématuré hospitalisé. Ils permettent d’offrir des conditions optimales de développement. 

Ce programme s’articule autour de la prévention posturale (cocon, décubitus ventral dorsal ou latéral), du regroupement des soins et de l’adaptation des différents stimuli, qu’ils soient sonores (limitation des déplacements, rapidité de réponse aux alarmes), lumineux (caches couveuses, protection des yeux), tactiles (interruption des soins si nécessaire, toucher contenant). 

Ce programme se construit également dans une collaboration étroite entre l’équipe soignante et les parents. Cette collaboration permet d’aider au décodage des comportements de l’enfant par ses parents, de favoriser les interactions (contact précoce, « peau à peau ») et la participation des parents aux soins de nursing. 

En 2013, le service de néonatalogie a été récompensé par l’association des pièces jaunes pour son travail autour des soins de développement.

 

  • L’organisation des visites

Lorsque les deux parents ont pu rencontrer leur enfant dans le service de néonatalogie et lorsqu’ils ont donné leur accord, il est ensuite possible d’organiser des visites auprès de l’enfant pour les grands parents et les fratries.

Ces visites sont programmées avec l’équipe des puéricultrices afin de s’adapter au rythme de l’enfant hospitalisé à raison d’une seule par journée.

Il n’existe aucune restriction horaire pour les parents et le service leur est ouvert 24h/24h.

 

  • Les possibilités d’hébergement

Lorsque la maman n’est plus hospitalisée, différents modes d’hébergements peuvent être proposés à un des deux parents : hébergement au titre d’accompagnant de l’enfant hospitalisé dans une chambre en maternité, mise à disposition de la chambre parent/enfant au sein de l’unité de néonatalogie.